Historique

De 1920 à aujourd’hui

 

Au moment où Genève fut désignée comme siège de la Société des Nations, un membre de l’Association de la presse genevoise, M. Grünberg, eut l’idée de créer un Cercle de la Presse afin d’accueillir les journalistes étrangers qui allaient suivre les travaux de cette nouvelle institution. Cette heureuse initiative rallia d’emblée tous les suffrages et le 12 octobre 1920, un assemblée constitutive, à laquelle prirent part plus de 50 journalistes, consacrait officiellement la fondation du Cercle. Ce dernier s’était doté d’un comité composé principalement d’éditeurs et de journalistes genevois et présidé par M. Edouard Chapuisat, directeur du Journal de Genève. Quelques semaines plus tard, le Cercle prenait possession de son premier local, situé à la Place du Lac, qui devait devenir très rapidement le lieu de rendez-vous des journalistes étrangers. Ces derniers y disposaient d’une salle de lecture et d’un restaurant et trouvaient un accueil chaleureux auprès de leurs confrères genevois.

Le 3 novembre 1920, le Cercle donnait son dîner de fondation en présence de Sir Eric Drummond, Secrétaire Général de la Société des Nations. Le 6 décembre, il invitait à sa table tous les journalistes étrangers et confédérés accrédités auprès de la Société des Nations. Ce dîner était honoré de la présence de M. Giuseppe Motta, président de la Confédération suisse et de M. Paul Hymans, président de l’Assemblée Générale de la Société des Nations, qui tous deux y prirent la parole.

Y participaient également M. Gustave Ador, ancien président de la Confédération, les autorités cantonales et municipales de Genève, les diplomates et les membres les plus en vue de l’Assemblée Générale de la S.D.N.

Au cours des années qui suivirent, le Cercle poursuivit son activité en organisant chaque année de nombreuses manifestations assidûment fréquentées. Citons parmi les hôtes de ces dîners MM. Edourd Benès, Albert Thomas et Gustave Stresemann. La littérature et la musique étaient également à l’honneur et de nombreux écrivains et musiciens, tant genevois qu’étrangers, furent les hôtes du Cercle.

La guerre et le départ d’une partie du monde international de Genève devaient amener le Cercle à poursuivre des objectifs plus larges tout en restant fidèle au principe du rapprochement des Genevois et des milieux internationaux, notamment diplomatiques. Le Cercle a donc modifié son nom en Cercle de la Presse et des Amitiés Etrangères.

Dès la fin de la guerre, l’installation à Genève de l’Organisation des Nations Unies et le développement de ses nombreuses institutions spécialisées et autres organisations internationales ont renforcé la raison d’être du Cercle, devenu le Cercle des  Amitiés Internationales. Il sera amené à recevoir de nombreuses personnalités de tous les horizons et parmi elles, U-Thant, Lord Mountbatten, Sadruddin Aga Khan, Pierre Salinger, Jean-Pascal Delamurraz, Javier Perez de Cuellar, Denis de Rougemont, Peter Ustinov, Yehudi Menuhin et Arthur Rubinstein.